Sortie de crise au Mali : le Conseil panafricain apporte son appui

Actualités

Le Président de la Transition, Son Excellence le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État a accordé une audience à une délégation du Conseil panafricain des autorités traditionnelles et coutumières (CPATC), le lundi 20 décembre 2021, au Palais de Koulouba. À l’ordre du jour : la promotion du dialogue pour sortir le Mali des crises qu’il traverse. Les hôtes du jour ont apprécié les initiatives déjà en cours dans ce sens.
« La délégation conduite par Sa Majesté Dada Kokpon est venue ici au Mali pour écouter, voir et asseoir les convictions de l’organisation des têtes couronnées en vue d’aider les parties à s’entendre », a rapporté le Porte-parole de sa Majesté Dada Awiyan Kokpon HOUDEGBE, roi de Dahé au Bénin, le Prince Tatsitsa Gha Théophile, au cours de cette audience.
Après un huis clos avec le Président GOÏTA, le Prince Tatsitsa Gha Théophile, Chargé de la coopération du Conseil Panafricain et Coordonnateur du secrétariat technique permanent, a confié que cette visite se situe dans le prolongement des différentes initiatives déjà en cours afin de trouver une issue favorable à la crise malienne. D’ores et déjà, à travers une dépêche royale adressée au Président de la République du Ghana, Président en exercice de la CEDEAO, le Conseil panafricain a fait savoir ses préoccupations relatives au traitement de la situation malienne, a-t-il indiqué tout en précisant : « Nous avons volontiers voulu plaider à ce sommet la cause des paisibles populations maliennes, au bord du désespoir, qui risquent de se retrouver doublement victimes, en cas de nouvelles sanctions communautaires ».
Vu que le peuple malien subit déjà le poids de la pandémie, de l’insécurité ainsi que des sanctions de la CEDEAO, remarque le Prince Tatsitsa Gha Théophile, il « était important que les chefs traditionnels puissent intervenir auprès des chefs d’État pour que la situation se calme et aussi permettre que les consultations nationales produisent les résultats ». En initiant ces Assises nationales de la refondation, dit-il, le Président GOÏTA se trouve dans la logique de la préservation des valeurs culturelles maliennes, voire africaines. « Le Président est réceptif à cette approche du dialogue, qui puise dans les traditions maliennes », a précisé le Porte-parole de sa Majesté Dada Awiyan Kokpon HOUDEGBE. Cette voie du dialogue, précise-t-il, constitue une des aspirations profondes du peuple malien.
« Le Président est en harmonie avec le peuple malien dans ce sens », a-t-il souligné avant d’expliquer que le Chef d’État malien sait bien aussi qu’il faut dialoguer avec ses pairs de la CEDEAO afin non seulement de leur permettre de comprendre la situation particulière du Mali, mais aussi et surtout pour que les directives qui seront données ne soient pas celles qui viennent de l’extérieur, mais plutôt qui prennent en compte les aspirations du peuple malien.
Selon les précisions du Prince Tatsitsa Gha Théophile, réunis au sein de Danbé Ton, les membres des organisations de la société civile rassurent le peuple malien que leurs cris ont été entendus par les Rois et Dignitaires d’Afrique. Ce déplacement au Mali de cette délégation du Conseil panafricain, pour rencontrer le Chef de l’État, et les prochains jours la classe politique ainsi que la société civile, en est la preuve.
Les hôtes du jour sont repartis satisfaits de cette rencontre parce que le Président GOÏTA a été réceptif à leurs messages. Ils l’ont remercié pour l’accueil, l’écoute et le partage.

Autres articles qui font l'actualité

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur telegram