Audience accordée par le Chef de l’État à la Ministre française des Armées en visite au Mali

Actualités

Le Chef de l'Etat, SEM Bah N'DAW, a reçu en fin de journée, ce lundi 02 novembre 2020, la ministre française des Armées, Florence PARLY, en visite de travail au Mali. Quelques heures plutôt, Madame Parly a été reçu par le Vice-Président de la Transition, en charge des questions militaires, Colonel Assimi GOITA.
Le Chef de l’Etat, SEM Bah N’DAW, a reçu en fin de journée, ce lundi 02 novembre 2020, la ministre française des Armées, Florence PARLY, en visite de travail au Mali.
Occasion pour la ministre française de réitérer l’engagement de son pays à accompagner le Mali dans la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issue du Processus d’Alger et « achever la lutte contre le terrorisme ».
Evoquant le travail militaire sur le terrain, Florence PARLY soutient que les résultats opérationnels sont réels. « L’Armée française a neutralisé plus de 50 djihadistes soit l’équivalent d’un katiba dans la zone de Boulkessi près de la frontière Burkinabè. Elle a aussi récupéré une quantité importante d’armes et du matériel », a-t-elle annoncé, à sa sortie d’audience.
La France, poursuit-elle, se félicite des étapes importantes franchies sur le plan politique au Mali : à savoir, la désignation d’un Président et la formation d’un gouvernement de Transition.
Florence PARLY a tenu à rassurer l’opinion publique malienne sur la question de la présence militaire française au Mali : « La France n’a pas d’objectifs cachés au Mali, encore moins la volonté de s’y éterniser. Nous sommes présents à la demande des autorités maliennes. Nous sommes conscients que nos deux pays ont un objectif commun. Le Mali reste un Etat souverain ».
Quelques heures plutôt, Madame PARLY a été reçu par le Vice-Président de la Transition, en charge des questions militaires, Colonel Assimi GOITA.
    

Autres articles qui font l'actualité

Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 14 octobre 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 14 octobre 2020, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence de Monsieur Bah N’DAW, Président de la Transition, Chef de l’Etat.
1. Le Chef de l’Etat a décrété trois (03) jours de deuil national à compter du jeudi 15 octobre 2020 à 00 heure, à la suite de l’attaque du mardi 13 octobre 2020 du poste des Forces armées et de Sécurité de Sokoura, Cercle de Bankass, ayant occasionné des vicitmes civiles et militaires.
Le Chef de l’Etat a également présenté ses condoléances les plus attristées aux familles des disparus et souhaité prompt rétablissement aux blessés.
2. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :
– adopté des projets de texte ;
– et procédé à des nominations.

Lire »

Partagez cette page sur vos réseaux sociaux :

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur telegram